Kit d’embrayage : définition et modalités de contrôle pour entretenir sa voiture

Qu’il s’agisse d’un modèle neuf ou d’occasion, l’investissement pour faire l’acquisition d’une voiture est généralement conséquent. En ce sens, le guide complet pour entretenir son auto est un allié de poids pour s’assurer de préserver sa voiture et de favoriser sa longévité. Un entretien régulier et la mise en place de précautions permettent en effet de lisser les dépenses et d’éviter des travaux de grande ampleur, qui sont souvent particulièrement onéreux. Si le moteur et le système de freinage apparaissent comme des incontournables, lorsqu’il est question d’entretien d’une voiture, un autre élément ne doit pas être oublié : le kit d’embrayage.

Il faut savoir que le kit d’embrayage est un élément sollicité de manière intempestive. Avec une utilisation de tous les instants, cet élément peut faire l’objet d’une usure rapide. De son rôle et son importance à son entretien, voici les informations utiles sur le kit d’embrayage.

Tout savoir sur le kit d'embrayage-1

Les différents éléments constitutifs du kit d’embrayage

Le kit d’embrayage d’un véhicule correspond à un groupe de plusieurs pièces mécaniques. Ces dernières font office de séparation entre la boîte de vitesses et le moteur de la voiture, avec pour objectif de partager la puissance dégagée par le moteur à la boîte de vitesses. Que contient un kit d’embrayage pour voiture ? Les différents éléments qui constituent le kit d’embrayage d’un véhicule sont les suivants :

  • la pédale d’embrayage ;
  • la fourchette d’embrayage ;
  • la butée d’embrayage ;
  • le plateau de pression, ou mécanisme d’embrayage, selon les appellations ;
  • le disque d’embrayage.

La pédale d’embrayage, qui est la pédale se situant à l’extrémité gauche du pédalier, permet au conducteur d’enclencher la fourchette d’embrayage. Cette dernière vient alors appuyer contre la butée, laquelle actionne le mécanisme d’embrayage qui permet de délier le disque d’embrayage. Ce n’est par conséquent que lorsque la pédale d’embrayage est actionnée qu’il est possible de changer de vitesse.

Kit d’embrayage : les réflexes pour bien le choisir selon sa voiture

Si le changement de kit d’embrayage s’avère nécessaire, le choix du nouveau modèle nécessite une certaine réflexion. Il convient en effet de se poser une question primordiale : comment choisir le kit d’embrayage de son auto ? Afin de répondre à cette interrogation, il faut prendre en compte quelques éléments, à l’image :

  • des matériaux utilisés, qui peuvent être gage de fiabilité à long terme ;
  • des dimensions du kit, pour vérifier qu’il correspond aux dimensions du modèle à remplacer ;
  • des étapes d’installation, afin que la procédure soit la plus simple possible en cas de changement autonome ;
  • de la compatibilité avec le véhicule qui doit en être équipé ;
  • de la garantie, pour s’assurer que le kit d’embrayage sera durable, ou du moins remplaçable.

À noter que lors d’une révision, le changement de kit d’embrayage peut être recommandé. En tant que professionnel, le garagiste peut alors identifier la référence du kit d’embrayage nécessaire. Ce dernier peut donc commander la pièce, et ainsi garantir la compatibilité du modèle avec le véhicule.

Entretien : quand changer l’embrayage d’un véhicule ?

Au même titre que le moteur, le kit d’embrayage est un élément qui est systématiquement sollicité. De ce fait, son usure est inévitable. Si ces paramètres sont évidemment pris en compte par les constructeurs afin de produire des pièces robustes et durables, il reste que le kit d’embrayage doit être remplacé un jour ou l’autre. Quand changer le kit d’embrayage sur son auto ? Aucune réponse précise et catégorique ne peut être donnée à cette question.

S’il y a bien entendu des recommandations, avec notamment un remplacement conseillé tous les 70 000 kilomètres en moyenne, rien n’est fixe. Une voiture malmenée par son chauffeur peut en effet nécessiter un renouvellement anticipé. À l’inverse, une conduite souple peut tolérer un kilométrage plus élevé avant le changement du kit.

Tout savoir sur le kit d'embrayage-2

État d’usure de l’embrayage : comment l’évaluer ?

Outre le nombre de kilomètres habituellement recommandé pour changer de kit d’embrayage, il est possible de constater par soi-même des signes d’usure. Comment savoir si le kit d’embrayage de son auto est usé ? Afin d’identifier la nécessité de remplacer le système d’embrayage d’un véhicule, il faut prêter attention aux signes suivants :

  • une pédale d’embrayage capricieuse, qui peut se retrouver bloquée ou être difficile à actionner ;
  • une boîte de vitesses peu maniable, avec des passages de vitesses de moins en moins fluides ;
  • l’apparition de bruits, tels que des sifflements, des claquements ou encore des grincements ;
  • une odeur de brûlé au sein du véhicule.

Si certains de ces signes apparaissent, et à plus forte raison si plusieurs de ces éléments sont constatés, le changement de kit d’embrayage semble s’imposer. Il convient alors de consulter un professionnel au sein d’un garage, dans les plus brefs délais, afin de lever le doute et d’établir un diagnostic clair sur les pièces à changer.

Sécurité et longévité : les raisons de renouveler un kit d’embrayage

Lors d’un contrôle technique, ou d’une simple révision, un mécanicien peut manifester la nécessité de procéder au changement du kit d’embrayage. Compte tenu de l’importance de ce système, et du coût qu’il peut représenter, certains pourraient s’interroger sur l’intérêt réel de procéder au changement du kit.

Si le coût est certes élevé, avec des kits d’embrayage pouvant être facturés de 400 à 1 000 euros selon les modèles, procéder au changement peut s’avérer salutaire pour la voiture. Lorsqu’un kit d’embrayage est usé, il doit être remplacé pour que le véhicule ne se dégrade pas de manière précoce. Laisser une voiture circuler avec un kit d’embrayage endommagé peut en effet accélérer sa détérioration, en engendrant par la même occasion d’autres réparations et par conséquent d’autres frais.

Changement autonome ou par un professionnel : comment changer d’embrayage ?

Une fois établie la nécessité de changer de kit d’embrayage, il reste alors à réaliser ce changement. Bien entendu, il est fortement recommandé de déléguer cette tâche à un professionnel. Cela permet d’une part de :

  • bénéficier de conseils quant à l’entretien ou la nécessité de changer d’autres pièces ;
  • s’assurer que les modifications apportées sont bien réalisées.

D’autre part, dans certains cas, l’avantage est que la voiture est encore sous garantie. Il n’y a par conséquent pas de frais à avancer.

Pour les amateurs de mécanique qui souhaiteraient s’occuper eux-mêmes de l’intervention, cela est possible, bien que non recommandé. Comment changer le kit d’embrayage sur une auto ?

Pour ce faire, il est nécessaire :

  • de surélever le véhicule, afin d’être en mesure de retirer les roues ;
  • de débrancher la batterie ;
  • d’enlever successivement la commande d’embrayage et la boîte de vitesses ;
  • de délier le kit d’embrayage du volant moteur ;
  • de retirer le mécanisme d’embrayage (plateau de pression), le disque d’embrayage et la butée.

Il ne reste alors qu’à intégrer le nouveau kit en respectant les étapes indiquées.

Comment préserver son kit d’embrayage au quotidien ?

Compte tenu du coût d’un kit d’embrayage, il est préférable de ménager ce dernier pour éviter de devoir le remplacer. Comment allonger la durée de vie du kit d’embrayage d’une voiture ? Pour cela, il est préférable :

  • de ne pas solliciter la pédale d’embrayage lorsque cela n’est pas nécessaire ;
  • de réduire au maximum le temps de patinage lors du passage des vitesses ;
  • de ne pas relâcher l’embrayage trop brusquement.

Appliquer ces quelques conseils permet de préserver son embrayage et sa voiture de manière plus générale.

Nous vous recommandons ces autres pages :