Bras et triangle de suspension : tout ce qu’il faut savoir

Dans le système de suspension des véhicules, on retrouve le bras et le triangle de suspension, qui constituent des pièces centrales. Bien qu’ils ne fassent pas partie des pièces consommables et nécessitant un remplacement périodique, on les associe aux pièces de sécurité, lesquelles assurent confort et sérénité pendant la conduite. Ainsi, ils méritent autant de soin et d’attention que les autres pièces constitutives.

Cependant, compte tenu de leur position cachée, le bras et le triangle de suspension sont peu connus des conducteurs. Dans le cadre de notre guide complet pour entretenir son auto, nous vous proposons un tour d’horizon du bras et du triangle de suspension.

Tout savoir sur le bras et le triangle de suspension-1

Le bras et le triangle de suspension, qu’est-ce que c’est ?

Le triangle et le bras de suspension sur une auto désignent la même pièce mécanique, bien qu’il existe une petite nuance entre les deux.

En effet, on désigne par bras de suspension un élément du système de suspension qui assure la liaison entre le moyeu de la roue et le châssis du véhicule. Situé le plus souvent au niveau du train avant et arrière de la voiture, il assure à cette dernière une bonne tenue de route, en absorbant les chocs et les rebonds dus à l’état des routes.

Par ailleurs, le bras de suspension est disponible en plusieurs versions et est en général équipé d’un seul point d’attache. Toutefois, certains modèles offrent deux points de fixation au lieu d’un. C’est le cas des bras de suspension à forme triangulaire, connus sous le nom de triangle de suspension.

Quels sont les différents types de bras de suspension ?

Il existe sur le marché différents types de bras de suspension pour une auto.

Le bras de suspension McPherson

Le bras de suspension McPherson est le modèle classique de la pièce mécanique. Il est constitué d’un seul point d’attache et d’un simple bras inférieur, qui relie la rotule du pivot de roue au silent bloc côté châssis. Il est souvent utilisé sur les véhicules d’entrée de gamme et reste performant, mais il ne garantit pas la meilleure précision sur la géométrie des roues. Le bras de suspension de type McPherson reste tout de même une solution assez économique.

Le triangle de suspension

Comme susmentionné, il s’agit d’une déclinaison du bras de suspension équipée de deux points de fixation et présentant une forme triangulaire. Le triangle de suspension garantit de meilleures performances que le bras de suspension McPherson. C’est pour cette raison qu’il est parfois préféré pour assurer la tenue de route des véhicules puissants et haut de gamme.

Quels sont les signes d’usure d’un triangle de suspension ?

Souvent sollicité pendant la conduite, le triangle de suspension peut se détériorer avec le temps. Des indices d’usure sont dans ce cas donnés par la voiture. Ainsi, du lot des symptômes d’usure d’un triangle de suspension auxquels il faut rester attentif en tant que conducteur, on peut noter :

  • des distances de freinage plus longues : le véhicule s’immobilise moins rapidement que d’habitude après freinage ;
  • une tenue de route moins bonne : le véhicule peut devenir moins stable et plus sensible au vent ainsi qu’aux chocs et aux rebonds causés par les routes. Il a également tendance à tirer d’un côté ;
  • des vibrations dans le volant plus ou moins importantes lorsque l’on aborde les virages ;
  • les pneus qui s’usent, notamment sur le bord extérieur ; 
  • des bruits anormaux : des claquements inhabituels sont émis par la voiture au niveau du volant.

Il faut savoir que les mêmes signaux peuvent être perçus lorsque d’autres pièces d’une automobile, notamment les flexibles de frein, les rotules, les amortisseurs ou encore la biellette de suspension sont endommagées. En présence de ces indices, il faut donc se rendre chez son garagiste pour un diagnostic précis.

Tout savoir sur le bras et le triangle de suspension-2

Quelle est la longévité d’un bras ou triangle de suspension ?

Même s’il est conçu pour durer aussi longtemps que le véhicule en état de marche, certains signaux font s’inquiéter de la durée de vie d’un bras ou triangle de suspension d’une voiture.

Néanmoins, le bras ou triangle de suspension n’est pas une pièce d’usure, c’est-à-dire une pièce soumise à une périodicité de remplacement. Pour lui garantir cette longévité, il faut tout de même le maintenir dans les meilleures conditions d’utilisation et en prendre grand soin.

Quand remplacer le bras ou triangle de suspension de son auto ?

Il n’est pas toujours évident de savoir avec précision quand changer le bras ou triangle de suspension de son auto. Toutefois, il existe des cas précis où le remplacement de la pièce mécanique s’impose.

Ainsi, il faut penser à changer son bras ou triangle de suspension dès que celui-ci présente des signes d’usure naturelle. Cette détérioration se remarque le plus rapidement sur le silent bloc. Elle se manifeste également par les signes d’usure présentés précédemment.

L’autre cas où il faut immédiatement envisager un changement de bras ou triangle de suspension est celui de la survenue d’un accident. Il peut s’agir d’un choc plus ou moins violent avec le trottoir ou un autre obstacle, ou de cas plus graves où la roue est manifestement éprouvée.

Quel bras ou triangle de suspension choisir pour son auto ?

Lorsque survient le besoin de procéder à un changement de bras ou triangle de suspension, la question de savoir comment choisir le bras ou triangle de suspension pour son auto finit par se poser. 

En effet, l’enjeu d’un tel remplacement est de trouver au bon prix une pièce de rechange capable d’assurer tout au moins les mêmes performances que le bras ou triangle de suspension à changer. Pour réussir ce pari, il faut privilégier un modèle identique à l’ancien bras ou triangle de suspension.

Toutefois, on doit s’informer sur le modèle idéal en se référant au manuel technique du véhicule. On est alors mieux renseigné quant à la pièce adéquate et adaptée à sa voiture. Mieux vaut solliciter son garagiste si l’on veut se faciliter la tâche et s’assurer d’un choix judicieux.

Comment remplacer le bras ou triangle de suspension de sa voiture ?

Lorsqu’on a réussi à choisir le meilleur modèle de bras de suspension pour son véhicule, il est possible d’envisager sereinement le remplacement de l’ancien. Cependant, comment changer le bras ou triangle de suspension de son auto, sans être mécanicien ? Pour se plier à l’exercice, il faut s’équiper d’une caisse à outils, d’une sangle, d’une barre de pression et de chandelles. Il faut ensuite suivre les étapes suivantes.

  1. Démonter la roue en mettant le véhicule sur chandelles.
  2. Démonter le bras ou triangle de suspension en retirant l’écrou de la vis qui maintient la rotule de direction de la pièce.
  3. S’assurer une dernière fois que la pièce de rechange est identique à l’ancienne.
  4. Poser le bras ou triangle de suspension de rechange en prenant soin de graisser avant.
  5. Remonter la roue.

Le processus est simple et relativement facile à suivre. Toutefois, il peut être conseillé de recourir aux services d’un professionnel.

Nous vous recommandons ces autres pages :