Comment remplacer un kit d’embrayage de voiture ?

L’embrayage est un dispositif qui assure la liaison entre le moteur et la boîte de vitesses d’un véhicule. Il est composé d’un ensemble de pièces complémentaires, qui forment le kit d’embrayage. Compte tenu de son rôle dans le fonctionnement et le maintien d’une voiture, tout savoir sur le kit d’embrayage peut se révéler très utile.

En l’occurrence, il est nécessaire en tant que conducteur de connaître la périodicité de changement dudit kit, et de le changer au besoin afin d’assurer le bon fonctionnement de sa voiture. Faisons un tour d’horizon des diverses étapes du changement d’un kit d’embrayage sur auto.

Comment changer le kit d'embrayage sur une auto ?-1

Qu’est-ce qu’un kit d’embrayage ?

Le kit d’embrayage est un ensemble de pièces mécaniques dont les interactions assurent la fonction d’embrayage dans un véhicule. Il est notamment composé :

  • du mécanisme d’embrayage ou plateau ;
  • du disque d’embrayage ;
  • de la butée d’embrayage.

Placé entre le moteur et la boîte de vitesses, ce regroupement de pièces sépare ces derniers et permet de démarrer le véhicule.

En effet, lorsqu’on appuie sur la pédale d’embrayage, les différents éléments du kit se séparent. Le moteur opère alors une rotation, qui est transmise à l’embrayage à travers le volant moteur. Par la même occasion, la force du moteur est communiquée aux roues par le biais de la boîte de vitesses. Le véhicule peut ainsi démarrer et se déplacer.

Comment changer le kit d'embrayage sur une auto ?-2

Quelles sont les différentes étapes du changement d’un kit d’embrayage ?

Grandement sollicitées et impliquées dans le fonctionnement d’une automobile, les pièces qui composent le système d’embrayage doivent être remplacées quand la voiture a parcouru environ 150.000 km. Face à certains signes de défaillance symptomatiques d’une usure naturelle, il faut donc procéder à un changement du kit d’embrayage. Diverses étapes sont à suivre.

Apprêter le matériel nécessaire

Pour changer un kit d’embrayage, on a besoin :

  • d’une boîte à outils ;
  • d’un kit d’embrayage de rechange ;
  • d’un nouveau volant moteur ;
  • d’un cric ;
  • d’un palan ou d’une chèvre hydraulique ;
  • de chandelles ;
  • d’un bac à vidange ;
  • d’un extracteur de rotule ;
  • de lunettes et de gants de protection ;
  • etc.

Préparer l’intervention

La phase préparatoire au changement d’un kit d’embrayage consiste à dégager l’emplacement où se situe le kit usé, et à préparer le véhicule à accueillir le nouveau dispositif. Plusieurs consignes habituelles de sécurité sont à respecter. Ainsi, il faut : 

  • surélever le véhicule au moyen des chandelles ;
  • retirer la roue de l’essieu concerné ;
  • débrancher la borne négative de la batterie ;
  • garder un extincteur de feu à proximité ;
  • porter ses lunettes et ses gants de protection. 

Démonter le kit d’embrayage usé 

Cette étape consiste à dégager l’ancien kit d’embrayage, mais avant, il faut démonter toutes les pièces avoisinantes.

Dépose des pièces périphériques

Cette première phase du démontage du kit d’embrayage consiste à démonter successivement les commandes de boîte de vitesses, la commande d’embrayage, le démarreur, la transmission, les capteurs de boîte de vitesses et les supports de boîte de vitesses.

On commence ainsi par démonter la commande de la boîte de vitesses en repérant chaque élément qui la compose, pour ne pas dérégler le système de commande. À noter que la commande peut être à câble, à biellette ou à barre. 

La commande d’embrayage est la deuxième pièce à démonter. Pour ce faire, on ôte le câble, s’il s’agit d’une commande avec câble, ou on dépose le récepteur si on a affaire à une commande hydraulique équipée d’un émetteur-récepteur. 

Le démarreur et la transmission sont à leur tour démontés. Dans le cas de la transmission, c’est généralement les cardans qu’il faut déposer. Toutefois, remarquez que, pour les véhicules propulsion, c’est plutôt l’arbre de transmission que l’on détache par 3 vis et le palier de transmission par 2 vis. 

S’ensuit le démontage des capteurs de la boîte de vitesses, qui peuvent être de plusieurs types. On distingue ainsi le contacteur de marche arrière, le câble tachi-métrique ou le capteur Point Mort Haut (PMH), encore appelé palpeur régime ou encore générateur d’impulsion vilebrequin. 

Enfin, on démonte les supports de boîte de vitesses. À cet effet, il faut maintenir le moteur avec un cric, un palan, une chèvre hydraulique, une barre de fer ou un crochet. Il faut ensuite désaccoupler la boîte de vitesses de ses supports.

Pour les véhicules dont les supports sont fixés sur le châssis ou le berceau, on peut être amené à déposer le berceau avant de dégager la boîte de vitesses, qui est à son tour dégagée ou simplement décalée pour donner accès à l’embrayage, dans le cas de certains véhicules.

Dépose des pièces du kit

C’est la phase du démontage proprement dit du kit d’embrayage. Elle commence par le démontage du mécanisme d’embrayage. Pour ce faire, on retire les vis qui fixent ce dernier au volant moteur. Le volant moteur peut alors se mettre à tourner et devra être immobilisé à l’aide d’une clé à tube équipée d’une rallonge. Ladite clé est placée sur la vis de poulie et se cale contre le châssis ou le sol afin d’immobiliser le vilebrequin.

Pour finir, on retire sans grand mal le disque et la butée d’embrayage.

Monter le nouveau kit d’embrayage

La pose du nouveau kit d’embrayage exige au préalable le contrôle du jeu du volant moteur si ce dernier est de type bimasse. De même, il faut remplacer le joint du volant moteur et celui de l’arbre de boîte de vitesses. Par la suite, on contrôle également le guide de butée et on le remplace. 

Si la boîte de vitesses est équipée de joints de cardan, on les remplace à leur tour. Puis, à l’aide d’un produit dégraissant, on nettoie l’intérieur de la cloche de boîte, le guide de butée et l’arbre primaire.

La suite du processus se poursuit avec le graissage léger du guide de butée et des cannelures de l’arbre primaire. S’ensuit le grattage au papier abrasif de la surface du volant moteur et de celle du nouveau mécanisme d’embrayage. Il est également conseillé de les asperger avec du nettoyant de frein. 

On peut à présent passer au montage du disque, après y avoir inséré le centreur d’embrayage. Dans la foulée, on pose le mécanisme et on approche toutes les vis avant de les bloquer. Il faut ensuite retirer le centreur et placer la butée neuve dans la boîte. Puis, pour faciliter l’emboîtement de l’arbre primaire dans le disque d’embrayage, on enclenche un rapport. La boîte de vitesses est à son tour enclenchée après l’avoir positionnée face au volant moteur, tout en la maintenant dans l’axe du moteur. 

La prochaine étape consiste à remonter toutes les pièces périphériques en suivant l’inverse du procédé de démontage préalablement utilisé. 

Tester le nouveau kit

Après la pose du nouveau kit d’embrayage, il est recommandé de le tester en démarrant la voiture et en la roulant sur un court trajet. L’absence de bruit de frottement ou d’autres bruits inhabituels et la souplesse du nouveau dispositif sont la preuve que le nouveau kit est bien intégré.

Nous vous recommandons ces autres pages :