Reconnaître les signes d’usure des bras et triangles de suspension sur un véhicule

Les bras et les triangles de suspension participent au système de suspension d’une voiture, mais également à son système de direction. Ces pièces mécaniques, généralement peu connues du grand public, font partie du train roulant du véhicule. Elles se situent au niveau des quatre roues qu’elles relient au châssis grâce à un système précis de fixation. Particulièrement sollicitées pendant la conduite, elles peuvent se détériorer au fil des trajets, en particulier en cas de chocs violents et d’accidents de la route. Bien qu’ils aient la réputation d’être résistants, certains symptômes d’usure du triangle de suspension doivent impérativement alerter le conducteur. Le remplacement des pièces est alors indispensable pour assurer la sécurité des passagers.

Explication sur ces dysfonctionnements, leurs causes, leurs conséquences et leurs réparations.

Quels sont les symptômes d'usure d'un triangle de suspension ?-1

Bras ou triangle de suspension : définition

Les triangles et les bras de suspension ont la même utilisation et le même rôle, malgré des formes différentes selon la puissance et les modèles de véhicule. Ce sont des pièces mécaniques qui garantissent la liaison entre le châssis et le moyeu de la roue, un élément qui permet à cette dernière de rester dans son axe sans entraver sa rotation. Leur fonctionnement est garanti par des points de fixation spécifiques :

  • côté roue, la liaison est assurée par la rotule de suspension, composée d’un soufflet qui joue un rôle d’articulation entre le triangle de suspension et la roue; 
  • côté châssis, la liaison est assurée par le silent bloc, un manchon en métal et en caoutchouc qui agit comme un amortisseur servant à réduire les vibrations causées par le système de suspension.

Les triangles de suspension jouent un rôle primordial en matière de sécurité. Ils participent au maintien optimal du système de suspension. Par conséquent, ils assurent la bonne tenue de route, le confort de conduite et la longévité des pneus.

Les causes de l’usure prématurée des bras de suspension d’un véhicule

Le triangle de suspension n’est pas reconnu comme une pièce d’usure. Il est particulièrement résistant et, dans des circonstances normales, il ne nécessite généralement pas d’être remplacé pendant toute la durée de vie du véhicule. Cependant, certaines situations peuvent provoquer une détérioration prématurée et influencer sa longévité de façon drastique. C’est le cas : 

  • d’une conduite brusque, qui manque de souplesse et de fluidité, et qui peut avoir de graves conséquences sur le système de suspension, notamment sur les triangles et les bras de suspension. Elle affecte aussi le freinage et la direction;
  • des chocs violents en cas d’accident ou d’accrochage avec les trottoirs, 
  • d’une chaussée déformée et des nids de poule qui ont le même effet sur le système de suspension que les chocs répétitifs. Il est primordial de réduire la vitesse du véhicule pour éviter l’usure des pièces qui le compose; 
  • d’un manque d’entretien des silent blocs, qui permettent d’absorber les chocs et les vibrations du système de suspension. Ces pièces doivent être surveillées et remplacées régulièrement pour ne pas se fissurer ou se disloquer; 
  • de la corrosion du métal, qui compose le bras ou le triangle de suspension, soit la fonte, l’acier ou l’aluminium, en raison d’une infiltration d’eau ou de saleté.
Quels sont les symptômes d'usure d'un triangle de suspension ?-2

Les symptômes d’usure d’un triangle de suspension

Contrairement à d’autres pièces mécaniques du véhicule, comme l’amortisseur ou les plaquettes de frein, il n’y a pas de périodicité de changement définie pour les bras et triangles de suspension. C’est pourquoi il faut être attentif à certains symptômes susceptibles de mettre la puce à l’oreille du propriétaire de la voiture en cas d’usure : 

  • une distance de freinage allongée avec des difficultés à ralentir et à immobiliser le véhicule;
  • des vibrations au niveau du volant, notamment dans les virages;
  • une mauvaise tenue de route, voire une perte d’adhérence, en particulier en cas de vents violents ou de chaussée déformée;
  • des écarts de direction à l’accélération ou au freinage, d’un côté ou de l’autre de la route;
  • une usure prématurée ou asymétrique des pneus, surtout lorsqu’elle se révèle importante sur les bords externes;
  • un bruit de claquement dans le système de suspension de la voiture;
  • l’apparition d’un jeu au niveau des fixations avec la rotule de suspension ou le silent bloc; 
  • l’observation d’une déformation du triangle ou du bras de suspension après un choc. 

Il n’est pas évident de distinguer si ces dysfonctionnements sont causés par l’usure d’un bras de suspension ou celui d’une autre pièce, telle que la rotule ou l’amortisseur. Quelle que soit la source de la défaillance, ils peuvent s’avérer très dangereux lors de la conduite du véhicule. Il est donc primordial de passer dans un garage en cas de doute, pour faire vérifier l’état des suspensions du véhicule par un professionnel.

Les solutions pour réparer un bras ou un triangle de suspension abîmé

En cas d’usure, il est primordial de remplacer le triangle de suspension défectueux le plus rapidement possible, car il peut mettre la sécurité du véhicule en jeu s’il venait à rompre pendant la conduite. Pour ce faire, il est conseillé de faire appel à un mécanicien professionnel ou un garage. S’il s’avère que seul le silent bloc du triangle de suspension est endommagé, il est envisageable sur certains modèles de ne changer que cette partie de la pièce.

En revanche, si le silent bloc n’est pas démontable ou si l’usure du triangle de suspension est trop présente, il est alors indispensable de changer la pièce dans son intégralité. La réparation du triangle de suspension requiert de solides connaissances en mécanique. Elle peut s’avérer particulièrement complexe et nécessiter un outillage spécifique. De mauvaises manipulations sont également susceptibles d’entraîner de plus importants problèmes de sécurité, comme la perte d’une roue ou encore la perte de contrôle du véhicule en plein trajet. 

Comme vous avez pu le constater, les conséquences de l’usure du triangle de suspension sur la conduite sont nombreuses. Elles peuvent mettre le conducteur et les passagers de la voiture en danger. Bien qu’il n’existe aucune périodicité pour le remplacement des bras et des triangles de suspension, il est recommandé de les faire contrôler tous les 20000 à 50000 kilomètres en moyenne. Le carnet d’entretien du véhicule, transmis par le constructeur automobile, informe l’utilisateur sur les préconisations de suivi et de réparation de ces pièces, selon les spécificités du modèle.

Nous vous recommandons ces autres pages :