Quand remplacer le triangle ou le bras de suspension de sa voiture ?

Tout comme l’embrayage, la boîte de vitesse ou encore le volant moteur, les bras et les triangles de suspension sont des pièces mécaniques qui méritent votre attention. Si dans des conditions normales, ils restent en bon état durant très longtemps, voire pendant toute la durée de vie de la voiture, il arrive parfois qu’ils s’usent, se tordent ou se rompent. Dans ce cas, cela remet en cause votre confort de conduite et votre sécurité sur la route, et il faut à tout prix s’en préoccuper.

Voici donc tout ce qu’il faut savoir sur le bras et le triangle de suspension, et plus précisément ce qui peut causer leur détérioration et doit vous alerter. Vous aurez alors toutes les clés en main pour savoir comment préserver cette pièce essentielle et quand la faire remplacer.

Quand changer le bras ou triangle de suspension de son auto ?-1

Petit rappel sur les bras et triangles de suspension

Avant d’aller plus loin, il est important de savoir quel est le rôle d’un triangle ou d’un bras de suspension. Il s’agit d’une pièce mécanique, située sur le train roulant d’une voiture. Elle assure la liaison entre le châssis et la roue. Le bras possède deux points de fixation, tandis que le triangle en possède trois (deux reliés au châssis et un au niveau du moyeu de la roue). Il est relié au châssis par un silent bloc, qui joue le rôle d’amortisseur, et à la jambe de suspension, grâce à la rotule de suspension qui permet les mouvements de suspension et les braquages.

Quelle que soit la forme qu’il prend, le bras ou le triangle de suspension a pour fonction de :

  • garantir une bonne tenue de route ;
  • rendre la conduite plus agréable en absorbant les vibrations, les chocs dus aux aspérités de la chaussée, etc. ;
  • favoriser une longue durée de vie des pneumatiques.

On peut donc affirmer que cette pièce permet de disposer d’une conduite plus confortable et plus sécuritaire. C’est pourquoi il est primordial de procéder à son changement lorsqu’elle est usée, déformée ou cassée. Dans le cas contraire, on risque d’user prématurément les pneus et les amortisseurs, mais aussi de perdre de l’adhérence sur la route, voire de perdre le contrôle de la direction du véhicule.

Les causes d’un triangle ou d’un bras de suspension endommagé

La principale raison qui peut être à l’origine d’un bras de suspension HS est un choc subi par la voiture. Lors d’une collision avec un autre véhicule, d’une conduite régulière sur une chaussée en mauvais état ou d’un accident quelconque, le triangle ou le bras peut en effet se tordre, voire se casser.

Dans d’autres cas, c’est l’usure qui peut endommager le bras ou le triangle de suspension. En effet, même s’il ne s’agit pas réellement d’une pièce d’usure, il se peut qu’ils se dégradent peu à peu, par exemple à cause de la corrosion ou d’un choc qui les aurait abîmés sans que le conducteur s’en rende compte. Par ailleurs, il faut savoir que le silent bloc, liaison entre le bras et le châssis, est lui une pièce d’usure en caoutchouc, qui peut s’user, voire se déchirer. Dans certains cas, le seul changement du silent bloc peut être envisagé, mais sur certains modèles, il faudra changer l’ensemble du bras ou du triangle.

Quand changer le bras ou triangle de suspension de son auto ?-2

La fréquence d’entretien des accessoires de suspension

Puisque le bras et le triangle de suspension ne sont pas censés s’user dans des conditions normales d’utilisation du véhicule, il n’est pas nécessaire de les contrôler très fréquemment. Néanmoins, il reste prudent de les faire vérifier de temps en temps, tous les 50 000 kilomètres environ ou lors d’un passage au garage pour un autre problème mécanique. 

Et bien sûr, comme c’est le cas pour la barre stabilisatrice, les amortisseurs, les éléments de direction et les éléments de sécurité, il faut faire contrôler les pièces de suspension lorsque la voiture a subi un choc important.

Les signes qui indiquent que le bras ou le triangle de suspension doit être changé

Un conducteur peut détecter un éventuel problème avec le bras ou le triangle de suspension, lui indiquant qu’il faut faire contrôler sa voiture. Il reste néanmoins préférable de laisser un garagiste effectuer le contrôle et le remplacement du système de suspension, car c’est un élément de sécurité important. De plus, ces symptômes peuvent aussi révéler un problème avec la barre stabilisatrice, les amortisseurs, la biellette, etc.

Perte d’adhérence du véhicule

Lorsque la voiture semble tirer d’un côté et ne plus tenir correctement à la route, il se peut que le bras ou le triangle de suspension soit endommagé. Dans certains cas, c’est simplement le silent bloc qui est usé et qui devra être changé (on note alors parfois que la voiture tire d’un côté lorsqu’on actionne la pédale de frein et de l’autre côté lorsqu’on accélère).

Des écarts de trajectoire inhabituels doivent aussi alerter et inciter le conducteur à faire appel à un garagiste.

Sensations de vibrations dans l’habitable ou au niveau du volant

Puisque les pièces de suspension ont pour fonction de limiter les vibrations et les ressentis dus aux aspérités de la route, le fait de sentir des vibrations dans le système de direction peut être un signe que le bras ou le triangle est défectueux. C’est un type de symptôme très fréquent, mais qui peut aussi indiquer que le moteur est mal fixé, que les disques de frein sont endommagés, que le parallélisme n’est pas bon, qu’il y a du jeu dans un train roulant, etc. 

Bruits de claquement au niveau des suspensions

Un autre indice laissant présager que les bras ou les triangles de suspension sont endommagés est la présence de bruits de claquement inhabituels. Ils se font surtout entendre lorsque la voiture roule sur une chaussée accidentée (nid-de-poule par exemple) ou au moment de passage d’obstacles, de type ralentisseurs ou trottoirs. C’est l’un des symptômes d’une usure de la rotule de suspension.

Usure prématurée des pneus

Quand un triangle ou un bras de suspension n’est plus en bon état, cela conduit à une usure anormale des pneumatiques, qui peut donc être un signe révélateur. Et cela présente un réel danger, car des pneus usés rendent le freinage moins performant et l’adhérence moins bonne, tout en engendrant une consommation accrue de carburant. Une usure excessive peut même conduire à un éclatement du pneu. Il faut donc à tout prix faire contrôler son véhicule dès que l’on note que les pneus sont anormalement usés, et procéder au remplacement des pièces en cause.

Distance de freinage plus importante qu’à l’accoutumée

L’un des derniers éléments qui peuvent signaler un problème avec le bras ou le triangle de suspension est l’allongement des distances de freinage. Si cet élément de liaison est endommagé ou usé, cela aura effectivement des conséquences sur le système de freinage, qui ne pourra plus assurer correctement son rôle. Et là encore, on comprend à quel point les éléments de suspension sont importants pour conduire sans se mettre en danger, ni mettre en danger les autres voitures.

Nous vous recommandons ces autres pages :