Remplacer un triangle ou bras de suspension étape par étape

Le bras et le triangle de suspension sont des pièces majeures du système de suspension et de la géométrie de la direction d’une voiture. Leur forme diverge en fonction du constructeur automobile, de la puissance et du modèle du véhicule, mais leur fonction reste identique. Elles relient les roues au châssis, en connectant la structure au moyeu de la roue, via la rotule de suspension et le silent bloc. Une certaine usure, voire une cassure, peut apparaître après un choc violent ou une conduite trop brusque. Un important jeu latéral peut alors affecter la tenue de route et provoquer un accident. En cas de dysfonctionnement, le véhicule doit être immobilisé et la pièce remplacée sans attendre.

Vous vous demandez comment faire ? Voici comment changer le bras et le triangle de suspension pas à pas.

Comment changer le bras ou triangle de suspension de son auto ?-1

Changer un triangle ou un bras de suspension : ce qu’il faut savoir

En raison de la technicité de l’opération, le changement d’un triangle ou d’un bras de suspension doit être réalisé par un mécanicien certifié ou une personne ayant des connaissances solides en mécanique.

Les conséquences d’un bras de suspension défectueux

L’usure du bras de suspension provoque bien plus qu’une simple gêne dans la conduite du véhicule. Les dommages qu’elles occasionnent s’avèrent onéreux et portent atteinte à la sécurité du conducteur et des passagers. La mobilité des roues est détériorée et un jeu peut apparaître dans la direction. Le défaut d’alignement affecte la tenue de route, la voiture a tendance à dévier de sa trajectoire. Le système de freinage est moins performant et les pneus s’usent anormalement, ce qui entraîne des risques importants d’éclatement.

La durée de vie d’un triangle de suspension

Le bras ou le triangle de suspension est une pièce mécanique massive qui n’est pas considérée comme une pièce d’usure. Il n’y a donc pas de règle établie quant à son remplacement, car elle ne subit pratiquement pas de dommages pendant toute la durée de vie du véhicule. Du moins, tant qu’elle n’est pas confrontée à des chocs violents, un excès de pression ou de la corrosion. Cet élément présente aussi quelques points faibles, notamment au niveau du silent bloc, dont le caoutchouc peut se fissurer ou perdre son élasticité. Sur certains bras ou triangles de suspension, cette partie peut faire l’objet d’une réparation spécifique, mais ce n’est pas toujours le cas.

Le matériel nécessaire pour changer le bras ou le triangle de suspension

Le changement de triangle de suspension est une intervention complexe. Elle nécessite un certain nombre d’outils professionnels :

  • un pont ou un élévateur de voiture;
  • une boîte à outils;
  • une sangle;
  • un arrache rotule;
  • un jeu de clés polygonales dotées d’une manivelle;
  • une scie sauteuse;
  • un nouveau bras ou triangle de suspension. 

Les mesures de sécurité en l’absence de pont ou d’élévateur de voiture

Un élévateur de voiture est absolument nécessaire lors du remplacement d’un bras de suspension, car les réparations à effectuer se situent en dessous du véhicule. Il n’est pas conseillé de le faire avec une simple surélévation, mais si tel est le cas, des mesures strictes de sécurité doivent être impérativement respectées :

  • des chandelles doivent être installées pour compléter l’emploi du cric, ainsi que pour stabiliser et sécuriser la voiture;
  • les solutions «maison», telles que l’utilisation de blocs de bois, de vieux pneus ou de pierres, pour surélever ou caler les roues du véhicule, ne garantissent pas une sécurité adéquate;
  • le frein à main doit être tiré, une vitesse enclenchée et des cales placées derrière les pneus arrière pour les bloquer;
  • une personne ne doit jamais travailler seule en dessous d’un véhicule quand il n’y a pas d’élévateur ou de pont. 
Comment changer le bras ou triangle de suspension de son auto ?-2

Remplacer un triangle ou un bras de suspension étape par étape

Attention, cette brève explication étape par étape du changement d’un triangle de suspension ne doit pas être abordée comme un véritable manuel de réparation. Cette tâche est complexe à réaliser, elle nécessite des outils adaptés. C’est pourquoi il est préférable qu’elle soit confiée à un mécanicien certifié ou à une personne ayant des connaissances solides en mécanique. 

Étape n° 1 : démonter la roue du véhicule

Pour pouvoir accéder au triangle de suspension abîmé, il faut commencer par surélever la voiture et retirer la roue du côté affecté, en procédant comme lors d’un changement de pneu

Étape n° 2 : désengager le triangle ou le bras de suspension

La liaison entre le triangle ou le bras de suspension est susceptible de varier selon les modèles de véhicule. La plupart du temps, elle se fait par le biais de plusieurs vis positionnées au niveau du châssis et de la rotule. Pour désengager la pièce à changer, il faut :

  • retirer l’écrou de la vis qui maintient le triangle à la rotule de suspension;
  • utiliser l’arrache rotule pour enlever la rotule;
  • desserrer l’ensemble des vis du triangle et entourer la pièce à l’aide d’une sangle;
  • placer une barre de pression sous le véhicule, puis faire levier pour désengager le triangle de la fusée avant de retirer la barre et la sangle;
  • retirer les vis du triangle de suspension et dégager le disque de frein pour pouvoir enlever entièrement le triangle de suspension. 

Étape n° 3 : poser le nouveau triangle de suspension

Avant toute chose, il est indispensable de toujours vérifier que les pièces mécaniques à changer sur un véhicule sont bien identiques. Si les dimensions et les caractéristiques sont les mêmes, un nettoyage consciencieux de l’emplacement du triangle doit être réalisé avant de poser le nouvel élément. Ensuite, il s’agit de procéder comme suit :

  • graisser et replacer les vis du triangle;
  • faire levier à l’aide de la sangle et de la barre de pression pour replacer la rotule de suspension dans la fusée;
  • resserrer la vis et l’écrou, puis suivre les opérations effectuées lors du démontage du triangle;
  • les boulons de châssis ne doivent jamais être serrés tant que la roue ne touche pas le sol et que l’amortisseur n’est pas sous pression normale. 

Étape n° 4 : remonter la roue et vérifier l’alignement

Une fois que le triangle de suspension est posé, il suffit de remonter et fixer la roue à l’identique. Le changement de cette pièce mécanique implique une intervention sur la géométrie du châssis et de la direction. L’alignement doit donc impérativement être vérifié par un garagiste. 

Comme indiqué plus tôt, changer le bras ou le triangle de suspension d’une auto est une réparation difficile à effectuer. Un montage incorrect peut diminuer drastiquement la durée de vie de la nouvelle pièce. Un mécanicien peut réaliser cette opération en toute sécurité au garage. 

Nous vous recommandons ces autres pages :