Durée de vie d’un bras ou triangle de suspension : ce qu’il faut savoir

Les voitures sont composées d’un châssis, en forme de H, agrémenté d’une roue à chacune de ses extrémités. Cette structure très solide, reliée au moteur soit à l’avant, soit à l’arrière de la carrosserie, retient toutes les pièces mécaniques. Il a pour mission de porter le poids du véhicule et de soutenir les trains avant et arrière, les systèmes de suspension et de freinage. La liaison et le bon fonctionnement de tout le dispositif sont garantis par un ensemble d’éléments dont font partie les bras ou triangles de suspension. Ces derniers assurent la jonction entre les roues et le châssis. Indispensables à la sécurité et au confort, elles demandent à être surveillées et remplacées en cas d’usure.

Quelle est la durée de vie d’un bras ou triangle de suspension? Comment savoir quand en changer? Suivez le guide.

Quelles est la durée de vie d'un bras ou triangle de suspension d'une voiture ?-1

À quoi sert un bras ou un triangle de suspension sur une voiture?

Les triangles de suspension sont des pièces mécaniques qui relient le moyeu des roues au châssis. Ils servent d’interface pour assurer la suspension entre deux points de fixation :

  • le silent bloc côté châssis, composé de métal et de caoutchouc, qui joue un rôle de petit amortisseur sur les chocs, les vibrations et les bruits émanant du système de suspension;
  • la rotule de suspension, côté moyeu, qui permet l’articulation avec la roue sans entraver sa rotation. 

Les triangles et les bras de suspension ont un impact important sur le confort de conduite et la bonne tenue du véhicule sur la route. Ils sont donc garants de la sécurité du conducteur et des passagers. Les deux pièces ont la même fonction, seule leur forme change en fonction des constructeurs automobiles, des modèles ou de la puissance du moteur d’un véhicule.

Quelle est la durée de vie moyenne d’un triangle de suspension?

N’étant pas considéré comme une pièce d’usure, le triangle de suspension n’a pas une durée de vie prédéterminée. Il arrive que cette pièce ne nécessite jamais d’être changée pendant toute la vie d’un véhicule. Cependant, sa détérioration peut varier sensiblement d’une voiture à une autre, en fonction du type de conduite de l’automobiliste, de l’état des routes empruntées et des éventuels chocs ou accidents. Il est donc primordial d’être attentif à ses dysfonctionnements pour ne pas mettre en danger ses usagers.

Le carnet d’entretien fourni par le constructeur automobile est en mesure de donner des recommandations fiables sur la périodicité de la maintenance et la durée de vie estimée des triangles de suspension du modèle en question. Il est néanmoins conseillé de réaliser un contrôle sur cette pièce mécanique, dans une fourchette de 20000 à 50000 kilomètres, afin de leur prodiguer un entretien régulier. L’usure des autres éléments constitutifs des systèmes de direction et de suspension peut également bénéficier de cette surveillance.

Quels sont les symptômes d’usure du bras de suspension d’un véhicule?

Si la durée de vie moyenne du bras de suspension n’existe pas, certains symptômes d’usure doivent mettre la puce à l’oreille du conducteur quant à la maintenance ou au remplacement de la pièce :

  • un système de freinage défaillant, car si le triangle de suspension est défectueux, la distance de freinage lors d’un ralentissement ou d’une immobilisation va s’allonger;
  • des vibrations dans le volant, en sachant que cette sensation de tremblement est accentuée lors des virages;
  • un bruit de claquement, car des sons anormaux au niveau du système de suspension sont significatifs d’un dysfonctionnement;
  • une perte de stabilité, puisque la tenue de route du véhicule est altérée par des triangles de suspension abîmés et provoque des déviations non contrôlées, en particulier lorsque les conditions climatiques sont défavorables;
  • une usure anormale des pneus, qu’elle soit importante ou très localisée, qui apparaît sur le bord externe des pneumatiques, car c’est un signe clair d’un problème dans le système de suspension.

Il n’est pas toujours évident de savoir si les symptômes rencontrés par le conducteur sont provoqués par l’usure du bras de suspension ou d’une autre pièce qui compose le train roulant, comme la rotule, la biellette ou les amortisseurs. Un rendez-vous au garage s’impose alors pour faire examiner l’ensemble du système par un professionnel, en particulier si le véhicule a connu un choc violent ou un accident. Il pourra diagnostiquer un jeu dans les fixations entre la roue et le châssis, une usure de certains éléments tels que le silent bloc, ou encore une déformation du triangle de suspension.

Quelles est la durée de vie d'un bras ou triangle de suspension d'une voiture ?-2

Quels sont les risques d’un triangle de suspension HS sur la conduite?

Il n’est pas conseillé de continuer à conduire un véhicule en cas de suspicion d’usure ou de défaillance dans le bras de suspension. La sécurité du conducteur et des passagers est susceptible d’être mise en péril sur la route, principalement en raison :

  • du risque de détachement du triangle de suspension, si le système de fixation est défectueux ou si les vis sont endommagées;
  • du risque de rupture de la pièce, qui compromet le support et la stabilité du véhicule et qui nécessite une immobilisation immédiate;
  • du risque de perte de contrôle du véhicule, causée par son instabilité, une mauvaise tenue de route et la multiplication des déplacements latéraux;
  • du risque de défaillance du système de freinage, et donc de collisions ou d’accidents divers;
  • du risque d’éclatement d’un pneu usé de façon prématurée ou inégale.

Comment augmenter la durée de vie d’un bras ou triangle de suspension?  

La longévité des bras de suspension est influencée par la conduite de l’automobiliste, la qualité de la route, ainsi que l’entretien apporté au système de suspension. La mise en place de bons réflexes permet donc d’augmenter efficacement la durée de vie des triangles, ainsi que des autres pièces du système de suspension. Il s’agit ainsi :

  • d’adopter une conduite souple et sans à-coup;
  • de limiter les chocs au niveau du train roulant et des pneus, en se garant sur les trottoirs et en passant sur les ralentisseurs;
  • de ralentir sur les chaussées déformées et les routes endommagées;
  • d’éviter les nids-de-poule;
  • de contrôler régulièrement les silent blocs dont le caoutchouc se détériore plus rapidement;
  • de vérifier le système de fixation des roues au châssis, de la rotule de suspension et de l’amortisseur. 

Les signes d’usure du train roulant ne sont pas toujours faciles à percevoir, mais la présence d’une défaillance à cet endroit implique des risques importants pour la sécurité du conducteur et de ses passagers. La durée de vie d’un bras ou d’un triangle de suspension étant variable d’un véhicule à un autre, il est recommandé d’effectuer un contrôle périodiquement et après tout choc violent. Tout remplacement doit être confié à un mécanicien professionnel ou à une personne ayant des connaissances solides, ainsi qu’un outillage adapté à ce type de réparation.

Nous vous recommandons ces autres pages :