Disques de frein qui rouillent : pourquoi ?

Le système de freinage constitue une composante essentielle de l’architecture automobile. Il est important qu’il soit en très bon état pour réduire au maximum les risques d’accident de la route. Les disques de frein, la partie centrale du système de freinage, bénéficient ainsi d’un traitement particulier de la part du conducteur. Le traitement en question est mis en œuvre par le propriétaire de l’auto pour prévenir non seulement les cas de surchauffe dus à une mauvaise qualité des pièces ou à une défaillance des étriers, mais également la rouille du matériau. Plus fréquente, l’oxydation des disques de frein est occasionnée par un certain nombre de facteurs. Quels sont-ils?

Pourquoi les disques de frein d'une voiture rouillent ?-1

La mise à l’arrêt de la voiture

En cas d’immobilisation de la voiture, les disques de frein laissent apparaître un dépôt rougeâtre sur la surface. Ce phénomène est assez courant, étant donné que la fonte et l’acier, les matériaux les plus utilisés pour la fabrication des disques de frein, sont oxydables. Au contact de la poussière et de l’humidité, ils rouillent. C’est naturel et surtout inévitable au regard des propriétés de ces matériaux.

En réalité, si la rouille se forme, c’est parce que le disque de frein ne tourne pas. C’est pour cela que beaucoup considèrent que la rouille sur les disques de frein ne concerne que les véhicules mis à l’arrêt pendant plusieurs jours.

Il faut savoir que la rouille commence déjà à se former dès l’installation des disques sur un véhicule. Ce sont alors de fines couches qui apparaissent sur le bord. Il n’y a encore rien d’alarmant. Les freinages répétés en conduite douce vont faire disparaître la rouille. Cependant, plus le temps d’immobilisation est important, plus la vulnérabilité des disques de frein est prolongée. Après une semaine d’arrêt de la voiture, la rouille devient plus visible : les fines pellicules laissent place à d’épaisses couches qui peuvent causer un plus grand préjudice au conducteur.

À ce stade, les freinages répétés ne peuvent pas enlever la rouille qui s’est formée, d’autant qu’elle s’est propagée sur toute la surface. Il faut penser à remplacer les disques de frein, à défaut de procéder à un ponçage ou d’utiliser des composés chimiques pour enlever la rouille.

L’exposition de la voiture à des conditions météorologiques défavorables

Si la mise à l’arrêt d’une voiture peut provoquer la formation de la rouille sur les disques de frein, son exposition à des conditions météorologiques défavorables est la façon la plus efficace d’accélérer l’oxydation de la fonte et de l’acier. Ici, il ne s’agit pas que d’humidité ambiante ou de poussière. Il est question de véritables averses, de grêle et de neige. En règle générale, conduire en hiver est un risque, parce que la neige fondue résiduelle combinée au sel de la voirie rend les disques de frein encore plus humides que d’habitude. Ainsi, ils rouillent plus rapidement.

La solution pour limiter la rouille, c’est donc de s’abstenir de conduire pendant la période hivernale. Mais, encore faudrait-il que le véhicule soit à l’arrêt dans un garage sec et chauffé. Si, l’immobilisation prolongée de la voiture n’est pas une option, l’idéal est de confier à un lave-auto, équipé de jets au sol, le soin d’enlever le sel qui s’est incrusté dans la zone autour des pneus, incluant les disques et les tambours de frein. Ce faisant, les dommages causés par le sel sont minimisés et les disques de frein ne seront pas rouillés.

Pourquoi les disques de frein d'une voiture rouillent ?-2

L’usure des plaquettes de frein

Le rôle des plaquettes de frein est d’assurer les frictions sur les disques de frein, permettant ainsi de diminuer la vitesse du véhicule et de l’immobiliser. En se frottant aux disques de frein, les plaquettes de frein les débarrassent également de toutes les salissures qui sont contenues sur la surface. Mais, encore faudrait-il qu’elles soient en bon état.

L’usure des plaquettes ne permet pas de nettoyer de manière efficace la poussière et l’eau qui se sont accumulées sur les disques de frein, favorisant ainsi l’apparition de la rouille. C’est la fréquence d’utilisation du véhicule, le style de conduite et l’environnement qui conditionnent l’état des plaquettes, et donc leur capacité à éviter que les disques de frein avant et arrière d’un véhicule ne rouillent en raison de l’humidité ambiante.

Ainsi, il est nécessaire de remplacer les plaquettes de frein lorsque :

  • le véhicule a parcouru une distance de 30 000 km depuis le dernier remplacement de plaquettes de frein;
  • l’épaisseur de la garniture est très fine;
  • le niveau du liquide de frein est bas.

Par ailleurs, les plaquettes de frein doivent être remplacées en même temps que le disque de frein usé de la voiture. Le contraire n’est pas systématique : le conducteur n’est pas tenu de changer le disque de frein en remplaçant les plaquettes de frein usées de son auto. Par ailleurs, au moindre doute sur l’état des plaquettes de frein, il est recommandé de procéder sans délai au contrôle du système de freinage par un professionnel de l’automobile.

La rouille des étriers de frein à disque

L’étrier de frein est un autre composant du système de freinage d’une voiture. On en dénombre 2 ou 4, selon les modèles. Il faut savoir que les étriers d’une auto exposée quotidiennement à l’humidité s’oxydent, et d’autant plus si le conducteur habite dans les régions où les routes sont salées en hiver. Ainsi, ils sont aussi vulnérables à la rouille que les disques de frein.

Si le phénomène est inévitable, l’apparition d’une fine couche de rouille sur le bord des disques n’est pas un problème en soi. Mais, une rouille excessive sur les glissières, les goupilles et les bagues peut empêcher un étrier «flottant» de se centrer sur les rotors, ce qui entraîne l’usure accélérée et inégale des plaquettes de frein. Ces plaquettes endommagées ne parvenant plus à assurer efficacement leur fonction, la rouille apparaît sur les disques de frein de l’auto.

Pour ne pas avoir des étriers de frein rouillés, il faut éviter de les exposer constamment à l’humidité, aux températures hivernales et au sel de la voirie. Si la pièce rouille quand même malgré cette précaution, il faut l’enlever avant qu’elle n’occasionne la détérioration des plaquettes de frein ainsi que d’autres dommages permanents. Pour ce faire, il est recommandé d’utiliser une brosse métallique. Cette dernière doit être insérée dans une perceuse électrique. Le processus va consister à actionner la perceuse pour faire tourner la brosse. Les étriers doivent être ensuite soigneusement nettoyés avec un chiffon légèrement imbibé d’eau. Enfin, il est conseillé d’appliquer une peinture pour une protection efficace contre la rouille et la chaleur.

En définitive, la rouille des disques de frein d’un véhicule tient à beaucoup de facteurs. Heureusement, il est possible de maîtriser le phénomène et donc d’empêcher que la rouille ne se propage rapidement sur toute la surface du disque en roulant régulièrement. Cela garantit par ailleurs le bon fonctionnement du système de freinage de l’auto.

Nous vous recommandons ces autres pages :