Quelles sont les étapes pour changer les disques de frein?

Tout savoir sur les disques de frein est le meilleur moyen de connaître la théorie nécessaire à leur remplacement. Mais la pratique reste un autre enjeu lorsqu’il s’agit de le faire soi-même. Tout comme les plaquettes, les disques de frein doivent parfois être remplacés sans que cela soit forcément signe de dysfonctionnement. Une usure normale du système de freinage impacte ces éléments, et l’entretien courant d’une voiture comprend de telles opérations.

Il est possible de faire effectuer un devis par un garage automobile pour le changement des disques de freins. Et si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, c’est même conseillé. Mais pour les amateurs de «DIY», c’est toujours appréciable de savoir faire les choses par soi-même. Il faut néanmoins respecter des conseils précis, et surtout un guide chronologique pour ne pas se compliquer la tâche inutilement. Voyons comment précéder étape par étape pour que votre véhicule bénéficie des nouveaux disques achetés spécialement.

Comment changer les disques de frein de son auto ?-1

La nécessité du changement et les règles de sécurité

Dans un premier temps, il faut bien évidemment s’assurer que les disques de frein ont besoin d’être changés. Parfois, le seul changement de plaquettes peut suffire. D’ailleurs, quitte à démonter les disques, il est préférable d’acheter en plus un jeu de plaquettes, afin de les changer au passage. Cela n’est pas excessif et permet de tout changer lors d’une seule intervention sur la roue.

Si le changement s’avère inévitable, il faut alors se préparer soi-même, ainsi que la voiture.

  1. Se munir de gants, de lunettes de protection et de vêtements adéquats.
  2. S’installer dans un lieu idéalement abrité, protégé et droit (un garage ou un parking privé stable en été).
  3. Serrer le frein à main pour changer les disques avant et caler le véhicule pour changer les disques arrière.
  4. Lever la voiture grâce au cric et fixer des chandelles sur les points d’appui désignés par le constructeur, en ayant pris soin au préalable de desserrer partiellement les boulons des roues.
  5. Débrancher la cosse positive de la batterie. L’utilité n’est pas directe, mais cela évitera de faire un court-circuit en manipulant les outils proches de l’alternateur, par exemple.
  6. Démonter les roues du même essieu.

La voiture fin prête, voyons comment procéder à l’opération de remplacement des disques.

Déposer l’étrier de frein et les plaquettes

Il faut commencer par vérifier s’il y a un fil électrique connecté sur l’étrier de frein. Si oui, il s’agit de la sonde d’usure des plaquettes. Il faut le débrancher en prenant soin de retenir son parcours, pour le reposer à l’identique après opération.

Puis, il faut desserrer les vis à tête Allen, qui retiennent l’étrier à l’amortisseur. Une fois cela effectué, l’étrier n’est alors plus retenu que par la durite de liquide de frein. Il suffit donc de le laisser suspendre en le soulageant par un fil de fer, afin de ne pas contraindre la durite de liquide de frein qui ne doit pas être déconnectée.

Grâce à un tournevis plat, il reste à dégager les plaquettes en espaçant les petits ressorts qui les maintiennent en place sur l’étrier (système d’ouverture de l’étrier ou de bascule du corps de l’étrier selon les modèles). On y voit alors un peu plus clair.

Déposer les disques de frein et repousser le piston

À présent que l’on a accès au disque de frein, il faut dévisser les vis qui le retiennent au moyeu. Une fois ces vis retirées, le disque peut se désolidariser du moyeu. Attention au poids qui peut surprendre! On peut alors observer l’usure réelle des disques et se féliciter d’avoir décidé de les remplacer.

À l’aide d’un repousse piston (ou d’un serre-joint pour les plus bricoleurs), il faut alors repositionner le piston situé derrière l’une des deux plaquettes en position la plus repoussée, faute de quoi il sera impossible de remettre les plaquettes (qu’elles soient neuves ou que l’on conserve les mêmes). Un tournevis plat avec un bon effet de levier peut répondre au besoin, mais il faut un minimum de force.

Si l’on souhaite changer les plaquettes, c’est le moment de procéder à l’échange.

C’est également l’occasion de s’assurer que les nouveaux disques sont bien identiques aux anciens et de nettoyer le moyeu à la brosse métallique pour retirer les impuretés.

Comment changer les disques de frein de son auto ?-2

Remplacer les disques de frein

Il est opportun de dégraisser les surfaces des disques neufs grâce à un produit spécifique qui retire la couche de paraffine de protection. Il suffit ensuite de remettre les nouveaux disques à la place des anciens et de resserrer les vis de maintien au moyeu.

Il est aussi possible de fournir le filetage de frein filet avant de remonter les vis, ce qui évitera un risque de desserrage sur le long terme.

Remonter l’étrier de frein

Il suffit donc de remonter l’étrier de frein (avec les nouvelles plaquettes, ou non). Pour cela, il faut veiller à :

  • bien remettre les vis dans les mêmes emplacements initiaux;
  • ne pas endommager la durite de liquide de frein lors du remontage;
  • remettre le fil de la sonde d’usure en place.

Remettre le système de freinage sous pression

Puisqu’il a fallu repousser mécaniquement le piston de frein, il faut donc veiller à remettre le système de freinage sous pression. Ainsi, il suffit de «pomper» avec la pédale de frein jusqu’à ce qu’elle devienne dure. Cela correspond à la pression nécessaire pour faire avancer la course du piston jusqu’au contact avec le dos de la plaquette. Par ce biais, on s’assure qu’il n’y a pas de jeu. Au début, la pédale va être molle : c’est normal.

Une fois cela effectué, attention à bien vérifier que le niveau de liquide de frein est toujours bon. En effet, ce dernier ne doit pas descendre, sauf anomalie. S’il en manque, il faut en remettre et bien surveiller le niveau régulièrement. S’il baisse de nouveau, c’est anormal. Il se peut qu’une fuite existe dans le système de freinage et il faut alors faire appel à un professionnel pour vérifier d’où cela provient.

Finir en toute sécurité

Pour terminer l’opération, il suffit de resserrer partiellement les boulons sur les roues de la voiture. Ensuite, on peut reporter la voiture grâce au cric, puis la reposer au sol, en veillant bien à toujours avoir des cales ou le frein à main enclenché pour éviter qu’elle roule.

Une fois au sol, il faut terminer le serrage des boulons de roue, puis rebrancher la batterie.

Il est préférable d’aller rouler un peu et prudemment en appuyant modérément sur les freins, puis de plus en plus fort, pour s’assurer de la bonne réponse de l’organe de freinage.

Nous vous recommandons ces autres pages :