Plaquettes de frein : tout savoir sur le témoin d’usure

L’univers de l’automobile est pour beaucoup de personnes quelque chose de relativement abstrait. Il faut dire que si nombre de Français ont leur permis de conduire, cela ne fait pas pour autant de chacun d’entre nous des experts en mécanique. Sans nécessairement parler de grandes manœuvres en matière de réparation, c’est simplement au niveau de l’entretien que certaines lacunes ou un manque de connaissances peuvent apparaître. Le cas échéant, ce sont la longévité du véhicule et la sécurité des personnes à bord qui s’en trouvent affectées.

Pour rouler en toute sécurité, plusieurs réflexes sont donc à prendre, à l’image d’un contrôle fréquent de certains indicateurs. L’état des pneus et le bon fonctionnement des phares sont parmi les incontournables, auxquels il faut ajouter les freins. Pour tout savoir sur les plaquettes de frein, il est important de comprendre plusieurs choses, et notamment l’utilisation du témoin d’usure. Explications.

Comment utiliser le témoin d'usure des plaquettes de frein ?-1

Qu’est-ce que le témoin d’usure ?

Pour ce qui est des plaquettes de frein, le témoin d’usure se présente sous la forme d’un capteur. Ce dernier a pour rôle d’avertir le conducteur lorsque le véhicule présente des plaquettes de frein dans un état d’usure avancé. Afin d’en savoir davantage sur ce capteur, de plus amples informations sont détaillées dans les lignes qui suivent.

Où se trouve le témoin d’usure d’une plaquette de frein ?

Le témoin d’usure des plaquettes de frein se trouve au sein même des plaquettes. Au fur et à mesure de leur utilisation et des freinages, ces plaquettes sont progressivement détériorées jusqu’à ce que le témoin d’usure soit atteint. Lorsque c’est le cas, le capteur adresse alors un signal électrique jusqu’au tableau de bord.

Comment accéder au témoin d’usure d’une plaquette de frein ? Voici les étapes à suivre.

  1. Mettre la voiture en hauteur afin d’être en mesure de retirer les roues.
  2. Retirer les roues du véhicule.
  3. Identifier le témoin d’usure (ce dernier est facilement repérable puisqu’un fil électrique s’en dégage).

Outre le fait de savoir trouver le témoin, il faut aussi être en mesure de l’identifier une fois dans l’habitacle. La partie qui suit revient sur la façon dont se présente l’alerte du témoin d’usure du côté du conducteur.

Voyant des plaquettes de frein : quelle est sa forme et où s’affiche-t-il ?

Le témoin d’usure des plaquettes de frein est effectivement intégré dans la roue. Le fil électrique relie le témoin à un boîtier à proximité du tableau de bord. Lorsque les plaquettes de frein sont usées, le témoin d’usure est ainsi en mesure d’éclairer un voyant sur le tableau de bord, signal qui est de fait directement visible par les personnes présentes dans la voiture. Le conducteur peut ainsi observer l’apparition :

  • d’un voyant orange ;
  • d’un rond entouré par deux demi-cercles en pointillé.

À noter qu’il ne faut pas confondre ce voyant d’usure des plaquettes de frein avec le voyant rouge et rond ayant un point d’exclamation en son centre et présentant de deux demi-cercles continus. Ce dernier indique en effet une anomalie dans le circuit de freinage.

Comment interpréter l’indicateur d’usure des freins ?

Dans la mesure où le voyant d’usure des plaquettes de frein est orange, il s’agit, comme pour les autres voyants de cette couleur, d’une anomalie à contrôler dans les meilleurs délais. Pour rappel, les différents voyants pouvant s’afficher sur le tableau de bord peuvent être :

  • bleus ou verts, et indiquer auquel cas que les feux ou diverses options sont en état de marche ;
  • orange, et manifester la nécessité de vérifier les éléments concernés par les voyants ;
  • rouges, et traduire un danger, avec par conséquent l’urgence de s’arrêter et de faire appel à un professionnel pour intervenir sur le véhicule.

Dans les faits, l’apparition du voyant orange d’usure des plaquettes de frein manifeste la nécessité d’une révision, mais ne traduit pas un danger immédiat. S’il n’y a donc pas de caractère urgent à proprement parler, il reste donc préférable de ne pas tarder à contrôler les témoins d’usure soi-même ou faire réviser la voiture au sein d’un garage par un professionnel.

Comment utiliser le témoin d'usure des plaquettes de frein ?-2

Défaillance et remplacement du capteur du témoin d’usure

Le témoin d’usure des plaquettes de frein n’est pas un élément infaillible. Tout comme les plaquettes de frein, le témoin d’usure peut donc être changé. Retour sur les informations à connaître pour savoir quand remplacer certains éléments du système de freinage des voitures.

Comment savoir si le capteur ne fonctionne pas ou mal ?

Lors du contrôle consécutif à la visite dans un garage, plusieurs constats peuvent être dressés. D’une part, il est possible que les plaquettes de frein soient effectivement trop usées, auquel cas le témoin d’usure est en bon état de marche. À l’inverse, il est envisageable que le témoin d’usure soit dysfonctionnel. Dans ce cas, les plaquettes de frein sont alors en bon état et peuvent être conservées sur la voiture.

Si les plaquettes de frein sont usées, un bruit est souvent perceptible lors du freinage, et vient donc alerter le conducteur, en complément du voyant orange. Il est par conséquent nécessaire de les changer.

Si les plaquettes de frein ne sont pas usées, le témoin d’usure des plaquettes est donc dysfonctionnel et il convient donc de procéder à son remplacement.

Changement du témoin d’usure des plaquettes de frein, les conseils à suivre

Où faire changer son témoin d’usure ou ses plaquettes de frein ? Il est vivement recommandé de se tourner vers un professionnel afin de s’assurer de la qualité des manipulations réalisées sur la voiture. Pour la sécurité du véhicule et des passagers, il est en effet préférable que l’intervention soit réalisée au sein d’un garage. Un garagiste ou mécanicien sait comment agir et dispose par ailleurs des pièces nécessaires à la réparation ou au renouvellement d’un capteur défaillant ou de plaquettes de frein trop usées.

Au niveau de la fréquence de remplacement :

  • il est le plus souvent recommandé de procéder au changement des plaquettes de frein tous les 30 000 kilomètres ;
  • il convient de remplacer les témoins d’usure si ces derniers se montrent défaillants.

Le seuil des 30 000 kilomètres pour le changement des plaquettes de frein reste bien entendu proposé à titre indicatif. Une usure précoce liée à une utilisation intensive du véhicule ou un mauvais usage du système de freinage peut nécessiter un renouvellement anticipé. De la même manière, une utilisation rare du véhicule ou une conduite écologique et souple peut permettre de rallonger ces délais.

Nous vous recommandons ces autres pages :