Plaquettes de frein : lesquelles choisir pour sa voiture?

Les plaquettes de frein jouent un rôle essentiel dans le système de freinage d’une voiture. Dès que le pied appuie sur la pédale de frein, les étriers pressent les plaquettes. Eux-mêmes se plaquent ensuite contre les disques de frein. Cette manœuvre permet l’arrêt complet du véhicule. Seulement, la répétition du geste implique une usure des plaquettes de frein.

Le changement des plaquettes de frein de son véhicule demeure donc fondamental pour assurer sa sécurité et celle des passagers. Or, plusieurs modèles de plaquettes sont disponibles sur le marché. Découvrons comment choisir les pièces les mieux adaptées à sa voiture et à sa manière de conduire.

Comment choisir des plaquettes de frein pour son auto ?-1

Plaquettes de frein défectueuses : les signes d’usure

Les constructeurs automobiles estiment que le remplacement des plaquettes de frein doit intervenir tous les 50000 à 60000 kilomètres. Mais, l’usure des plaquettes de frein peut surgir plus rapidement. Tout dépend de la façon de conduire, de l’état de la route et du type de véhicule. Heureusement, certains indices aident à détecter le moment où il faut procéder au changement des plaquettes.

Le grincement des freins

Les constructeurs placent des pièces de métal dans les plaquettes de frein — une pièce par plaquette. Dès que le seuil d’usure d’une plaquette dépasse 80 %, la pièce touche le disque de frein et émet un fort grincement. Si le remplacement n’est pas considéré à temps, les pièces vont s’enfoncer dans les rotors des disques de frein. Il faudra alors changer à la fois les plaquettes et les disques de frein.

La diminution de l’épaisseur des plaquettes de frein

À l’origine et selon les modèles, les plaquettes de frein possèdent une épaisseur comprise entre 12 et 18 mm. Avec l’usure, l’épaisseur d’une plaquette diminue. Lorsque l’épaisseur atteint 3 mm, il est temps d’intervenir et de procéder au remplacement des plaquettes de frein.

L’augmentation de la distance de freinage

La distance de freinage a tendance à s’allonger lorsque les plaquettes de frein se détériorent. Le conducteur peut même ressentir une impulsion lorsqu’il appuie sur la pédale de frein. De même, il existe des risques de fuite du liquide de frein. Ces deux indices indiquent que le remplacement des plaquettes de frein est urgent.

Le changement des plaquettes de frein réalisé à temps permet d’éviter le remplacement des disques de freins. Ces deux pièces sont directement impactées par leur frottement avec les plaquettes. Attention, il s’avère impératif de changer toutes les plaquettes de frein d’un coup. Le remplacement des pièces d’un seul côté pourrait déséquilibrer la qualité de freinage et altérer la sécurité de la voiture.

Contrôle d’usure des plaquettes de frein : la surveillance électronique

Certaines voitures disposent d’un système de sécurité électronique. Dès qu’il détecte une usure des plaquettes, le système envoie une alerte électronique qui fait clignoter un avertissement sur le tableau de bord.

Les différents modèles de plaquettes de frein

Les plaquettes de frein sont fabriquées à l’aide de plusieurs matières. Elles se décomposent en deux parties.

  1. La plaque, ou le socle, qui constitue le support de la plaquette.
  2. La garniture, ou le matériau de friction, qui entre en contact avec le disque de frein au moment du freinage. Cette zone s’expose le plus à l’usure.

Les plaquettes de frein se classent, selon leur composition, en plusieurs catégories. Chacune s’adapte mieux à un type de voiture ou un style de conduite.

Les plaquettes de frein semi-métalliques

Ces plaquettes habillent les disques de frein de la plupart des voitures. Elles contiennent un mélange de métaux (cuivre, acier, laiton), du graphite et de la résine. La teneur en métaux de ces plaquettes de frein dépasse les 60 %. Ces pièces se destinent plutôt à un véhicule qui roule quotidiennement. Dotées d’un grand pouvoir de freinage, elles sont idéales pour les camions qui transportent de lourdes charges.

Les plaquettes de frein semi-métalliques disposent de plusieurs avantages. Tout d’abord, elles évacuent la chaleur efficacement. Ensuite, leur robustesse due aux métaux allonge leur durée de vie. Enfin, ce sont des plaquettes économiques. Bref, elles obtiennent un rapport qualité-prix intéressant.

Seul bémol, le poids des pièces en métal alourdit les plaquettes, ce qui peut légèrement influencer la consommation de carburant de la voiture. De plus, leur dureté peut user plus rapidement les disques de frein.

Les plaquettes de frein organiques

Les plaquettes de frein en matières naturelles contiennent moins de 15 % de métaux. Elles se composent généralement de verre, de carbone et de Kevlar, le tout aggloméré avec de la résine. Plus souples et plus silencieuses que les autres plaquettes, elles résistent à de hautes températures. En effet, la chaleur renforce l’agglomération entre les composants.

En revanche, l’usure des plaquettes de frein organiques se déclare plus vite. Ces pièces s’adaptent donc mal à un style de conduite sportive. Elles se destinent plutôt aux voitures de faibles poids et dans des conditions de circulation citadine.

Les plaquettes de frein en céramique

Composées de fibres en céramique, de caoutchouc et de métaux, les plaquettes de frein en céramique représentent le meilleur choix pour une conduite sportive. Elles sont adaptées pour un véhicule de haute performance, capable d’atteindre une température de freinage très élevé.

Moins abrasives, elles se détériorent très lentement et génèrent moins de poussière lors du frottement. Elles coûtent plus cher que les autres styles de plaquettes de frein.

Comment choisir des plaquettes de frein pour son auto ?-2

Quels sont les critères de choix des plaquettes de frein?

Le choix des plaquettes de frein demeure fondamental. Il doit s’effectuer en fonction du type de véhicule et du style de conduite du conducteur.

Choisir ses plaquettes de frein : privilégier les originales

Les plaquettes de frein se classent en deux catégories. Les originales représentent des pièces vendues dans leur emballage d’origine et fabriquées par des marques reconnues. Elles répondent aux normes spécifiques, notamment en matière de sécurité (norme R90, norme 2002/78/CE).

Les plaquettes adaptables n’offrent pas les mêmes garanties. Elles ne sont pas soumises aux essais de sécurité et leurs matériaux de fabrication restent de qualité inférieure. Certes, les plaquettes originales coûtent plus cher, mais elles garantissent un freinage optimal. De manière générale, des plaquettes de frein à très bas prix doivent alerter.

Prendre en compte la compatibilité des plaquettes avec le véhicule

Pour choisir des plaquettes de frein adaptées à la voiture, il n’y a pas de mystère : mieux vaut privilégier un modèle identique à celui qu’il faut remplacer. Si d’autres plaquettes semblent meilleures, il faut vérifier leur compatibilité grâce au numéro OEM (Original Equipment Manufacturer). Celui-ci se trouve grâce au numéro VIN, qui figure sur la case E de la carte grise du véhicule. Il suffit de communiquer ce dernier à son garagiste ou concessionnaire afin d’obtenir le numéro OEM.

Vérifier le coefficient de frottement des plaquettes

Inscrite sur l’emballage, l’information relative au coefficient de frottement donne l’intensité de la pression des plaquettes sur les disques. Plus la valeur est élevée, plus les plaquettes frottent contre les disques de frein, et donc, plus le freinage demeure dynamique.

Nous vous recommandons ces autres pages :