Flexible de frein : comment l’entretenir ?

Le flexible de frein est l’un des composants essentiels du système de freinage. C’est un tuyau souple qui permet au liquide de refroidissement de circuler à haute pression jusqu’aux étriers de frein d’un véhicule. Ainsi, il est déconseillé d’utiliser une voiture si son flexible de frein est en mauvais état. Parce qu’il a un rôle aussi important, il peut être bénéfique de se documenter pour tout savoir sur le flexible de frein. Ici, nous nous concentrerons principalement sur son entretien. En effet, l’entretien et la préservation des flexibles de frein sont essentiels pour la sécurité du conducteur et d’autrui. Nous vous expliquons.

Comment bien entretenir le flexible de frein de son auto ?-1

Qu’est-ce qu’un flexible de frein ?

Le flexible de frein fait partie du système de freinage, aux côtés des éléments suivants :

  • le maître-cylindre : il transforme la pression de la pédale de frein en pression hydraulique ;
  • le liquide de frein : il transmet la force de freinage aux roues ;
  • les flexibles : ils conduisent le liquide de frein dans le circuit ;
  • les étriers : ils reçoivent la pression du liquide pour venir l’exercer sur les plaquettes ;
  • les plaquettes : elles exercent un frottement sur les disques de frein ;
  • les disques : ils ralentissent le véhicule grâce à la friction des plaquettes de frein sur le disque.

Selon le véhicule, il peut y avoir entre trois et huit flexibles de frein. Le flexible de frein est un tuyau en caoutchouc dans lequel le liquide de frein circule. Le rôle de ce tuyau est d’amener le liquide de frein de la conduite de frein fixée à la carrosserie de la voiture jusqu’aux plaquettes ou aux étriers. Il est en caoutchouc pour favoriser la flexibilité : il doit permettre à la direction de bouger, et un tuyau rigide se casserait.

Le flexible de frein est conçu pour être déplacé d’avant en arrière avec la direction sans endommagement et pour durer plusieurs années. Il est tout de même nécessaire de l’inspecter régulièrement afin de détecter tout dommage, tel que des fissures ou autres signes de dégradation, afin qu’il soit remplacé.

Il possède 3 couches :

  • la première couche est en caoutchouc ;
  • la deuxième couche est une tresse en fibre synthétique ;
  • la troisième couche est un enduit en plastique recouvrant le tout.

Comment assurer le bon fonctionnement de son flexible de frein ?

Avant de parler d’entretien et pour minimiser les risques au niveau du flexible de frein, les points suivants sont essentiels.

  1. Choisir le bon flexible de frein pour sa voiture : il faut notamment choisir la bonne taille pour que le flexible ne soit ni trop court ni trop long, ou il s’endommagera trop vite. De plus, les flexibles ne sont pas les mêmes à l’avant et à l’arrière du véhicule. Il est conseillé de bien observer les flexibles déjà installés avant d’en choisir de nouveaux.
  2. Connaître les signes d’usure : une pédale de frein molle, des distances de freinages rallongées, une fuite de liquide de frein, des fissures ou déchirures apparentes sur l’extérieur du flexible, des bruits ou vibrations inhabituels.
  3. Connaître les causes de l’endommagement d’un flexible de frein : parce qu’il est en caoutchouc, le flexible de frein s’use avec le temps à cause de l’humidité et de la chaleur. La neige, le sel et la projection de gravillons peuvent également provoquer des dommages.
Comment bien entretenir le flexible de frein de son auto ?-2

Flexible de frein : les bons gestes d’entretien

Bien évidemment, s’assurer du bon fonctionnement d’un flexible de frein passe par le bon entretien de celui-ci. C’est une partie de la voiture qui est régulièrement sollicitée et qui peut donc s’user rapidement. Pour garder un flexible de frein en bon état, quelques gestes et réflexes simples sont recommandés.

Effectuer un nettoyage régulier

Comme nous l’avons vu, certaines conditions favorisent l’usure des flexibles de frein. C’est notamment le cas de la neige et du sel utilisé pour dégager les routes. Lorsque le véhicule roule dans ces conditions, il est conseillé de nettoyer régulièrement le dessous de la carrosserie.

Effectuer un contrôle régulier

Il n’y a pas de règle absolue pour la durée de vie d’un flexible de frein, car elle dépend de nombreux éléments, comme les habitudes de conduite et l’état des routes.

Généralement, le garagiste vérifie l’état des flexibles de frein en même temps que tout le reste du système de freinage. Cependant, pour une sécurité optimale, il est conseillé de les faire vérifier tous les ans. Il est également possible d’effectuer un contrôle soi-même en analysant visuellement si le flexible présente des craquelures ou fissures.

Surveiller le liquide de frein

La surveillance du liquide de frein est peut-être le geste le plus simple et pourtant l’un des plus importants. Le liquide est crucial pour transférer la chaleur à toutes les parties du système de freinage.

Normalement, le liquide de frein ne doit pas baisser. Une baisse du liquide de frein peut être due à une fuite provenant du flexible, ou à l’usure des pièces du système de frein. Lorsqu’un véhicule est garé au même endroit un certain temps, une tache au sol peut témoigner de cette fuite. Le contrôle du niveau de liquide de frein est très simple : il suffit de vérifier sur le réservoir en plastique au-dessus du moteur — lorsque le moteur est froid — que le niveau se situe entre les deux traits. Si le niveau est trop bas, il convient de s’assurer d’utiliser le liquide adapté au véhicule avant de remplir le niveau.

Avec le temps, le liquide se dégrade et doit faire l’objet d’une purge. Cette purge doit être effectuée par un professionnel. En général, il est conseillé de changer le liquide de frein tous les 10 000 km, environ tous les deux ans (ou selon le constructeur).

Adopter une écoconduite

Pour préserver les flexibles de frein au maximum, et par conséquent tout le système de freinage, il suffit d’adapter sa conduite. En effet, une conduite trop sportive et brusque favorise la détérioration des flexibles de frein et des autres éléments du système. Pour cela, il faut être très attentif et anticiper les freinages afin d’utiliser le frein moteur, c’est-à-dire freiner en rétrogradant. La pratique de l’écoconduite présente de nombreux avantages : en plus de préserver les freins, elle permet de diminuer la consommation de carburant.

Nous vous recommandons ces autres pages :