Changer le flexible de frein de son auto : comment s’y prendre?

On ne peut pas parler du fonctionnement d’une voiture sans évoquer son système de freinage. Le flexible de frein, encore appelé «durite de frein», en est une composante. On en dénombre entre 3 et 8 selon les modèles. Ces tuyaux souples en caoutchouc renforcé assurent la liaison entre la carrosserie (point fixe) et les trains roulants (points mobiles), pour acheminer sous pression le liquide de frein. C’est une mission qui pourrait être compromise par un défaut dans leur enveloppe extérieure. Effectivement, un flexible défectueux est hors d’usage. Cette situation est à l’origine de nombreux problèmes que rencontrent les conducteurs sur la route. Entre des freins qui sifflent et une voiture qui dérape au freinage, il y a de quoi s’inquiéter. La solution est donc de remplacer le flexible abîmé. Encore faudrait-il bien le placer.

Voici en 5 étapes comment placer soi-même les flexibles de frein de son auto.

Comment changer le flexible de frein de son auto ?-1

Récupérer le matériel nécessaire

On ne peut procéder à une opération aussi délicate sans l’arsenal approprié. Il est donc nécessaire d’avoir à portée de main les équipements suivants :

  • des gants de protection;
  • un démonte-pneu;
  • des chandelles;
  • une boîte à outils complète (tournevis, clés plates, clés à molette, à œil, à tuyauter, marteau, etc.);
  • du liquide de frein;
  • une grande bassine;
  • une seringue à huile;
  • un flacon de dégrippant;
  • un écrou antivol (au cas où les roues sont équipées de boulons antivol);
  • des flexibles de frein neufs.

Pour une telle intervention, il faut utiliser des équipements professionnels. Le matériel du parfait bricoleur ne convient pas forcément, car ne respectant pas les normes en vigueur. Ainsi, si l’objectif est de procéder soi-même au démontage et au montage des flexibles de frein d’une auto, il faut se procurer le matériel adéquat. Il y a deux options : l’achat ou la location. Il vaut mieux choisir la seconde option, parce que c’est sans doute la plus pratique dans un tel contexte. Cela permet, en effet, de réaliser des économies. En plus, le propriétaire de l’automobile n’est pas tenu à l’entretien de l’outillage pour en conserver durablement les performances.

Comment changer le flexible de frein de son auto ?-2

Changer les flexibles de son auto : les étapes à suivre

La dépose du flexible endommagé et la pose du flexible neuf nécessitent des actions concrètes dont l’exécution peut être assurée par toute personne ayant un minimum de connaissances en mécanique. Pour que l’intervention soit un succès, il y a des étapes à suivre.

Étape 1 : effectuer les opérations préliminaires

Avant toute chose, il est nécessaire de surélever le véhicule pour avoir une plus grande marge de manœuvre. Il faut donc se servir des chandelles pour le maintenir en l’air. Une fois qu’il est calé, la roue (pneu et jante) peut être démontée à l’aide d’un démonte-pneu manuel ou automatique. Il apparaît aussi indispensable de vider le liquide de frein. On accède au réservoir en soulevant le capot de la voiture. Celui-ci est facile à identifier : il s’agit d’un plastique translucide placé côté conducteur, en dessous du maître-cylindre. Après avoir retiré le maximum de liquide du bocal, à l’aide d’une pompe ou d’une seringue de frein, le contenu de la seringue est ensuite reversé dans une grande bassine pour y être conservé. C’est seulement lorsque ces différentes opérations sont réalisées que le démontage de la durite de frein défectueuse peut être réalisé.

Étape 2 : démonter le flexible de frein défectueux

Avant de procéder au démontage du flexible de frein défectueux, il faut s’assurer au préalable de nettoyer et de dépoussiérer les raccords. Il est aussi judicieux de procéder à un repérage rapide de l’emplacement du flexible. Pour le démonter, il faut se munir d’une clé de 10 ou de 11, en veillant toujours à commencer par l’embout relié au véhicule. Après avoir retiré le boulon de raccordement de la partie supérieure, il faut ensuite démonter celui qui est situé à la partie inférieure, reliée elle-même à l’étrier de frein ou au cylindre de roue. Il se pourrait que les boulons du flexible de frein soient toutefois difficiles à retirer. Dans ce cas, l’utilisation d’un dégrippant est fortement conseillée. On en trouve partout dans le commerce. Si le flexible neuf n’est pas équipé d’une protection anti-frottement, il faut prendre le soin de récupérer celle qui est située autour de l’ancien flexible. C’est une pièce en plastique dont la fonction est d’empêcher un rapprochement entre le flexible de frein et la carrosserie, ou avec la roue de l’automobile.

Étape 3 : monter le flexible de frein neuf

Une fois que le flexible de frein usé est démonté, il ne reste plus qu’à monter le nouveau flexible. Mais avant, il y a lieu de clipser la protection anti-frottement. Un professionnel averti s’assurera également que le flexible neuf est adapté à la destination. Pour ce faire, il faut simplement procéder à une comparaison avec l’ancien flexible : les longueurs doivent être identiques. Après vérification, le flexible est prêt à être monté. À l’inverse de la manœuvre précédente, il faut d’abord commencer à raccorder le flexible neuf sur l’étrier ou le tambour. On peut ensuite fixer la partie supérieure de la durite de frein dans le cavalier en acier. Les boulons de fixage doivent être vissés suffisamment fort pour prévenir toute fuite de liquide de frein. Il est aussi important de veiller à ce que le flexible ne soit pas tordu lorsque les roues sont droites.

Étape 4 : remettre le liquide de frein dans son bocal et remonter les pneus

Au début de l’opération, le réservoir d’huile a été vidé et le contenu conservé dans une grande bassine. À ce stade, on peut remettre le liquide de frein qui a été retiré du circuit dans son bocal. Toutefois, il faut procéder d’abord au retrait des résidus de liquide de frein du maître-cylindre. Pour effectuer la purge, la seringue peut être à nouveau utilisée. Faire la purge du circuit de freinage s’avère aussi nécessaire si le propriétaire de la voiture décide d’ajouter du liquide de freinage neuf dans le bocal prévu à cet effet. Après avoir fait le plein de liquide de frein, il ne reste plus qu’à remonter la roue, en s’assurant qu’elle ne soit pas directement en contact avec le nouveau flexible.

Étape 5 : contrôler le bon fonctionnement du système de freinage

Une fois que le nouveau flexible de frein est placé et que la roue est montée, la voiture peut être descendue des chandelles. Mais, il est indispensable de procéder à un contrôle pour s’assurer du bon fonctionnement du système de freinage. Une simple pression sur la pédale de frein déclenche automatiquement l’immobilisation de la voiture. Si en cours de route, l’automobile ne montre aucun signe de dysfonctionnement au freinage ou en ligne droite (sifflement des plaquettes de frein, changement de direction, vibration au niveau du frein, etc.), c’est que la pose du nouveau flexible est une réussite.

En définitive, le changement de flexible de frein est une opération assez délicate. Même si tout propriétaire de véhicule peut s’en charger en suivant les différentes étapes énumérées ci-dessus, les conseils d’un professionnel s’avèrent utiles lors de toutes les phases du processus de remplacement. Il dispose des compétences et de l’expérience qu’il faut pour tenir ce rôle.

Nous vous recommandons ces autres pages :